Conservation du levain : gain de place et de temps avec le levain naturel déshydraté ! - Pain au levain 100% naturel
5
post-template-default,single,single-post,postid-5,single-format-standard,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,columns-4,qode-theme-ver-14.5,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

Conservation du levain : gain de place et de temps avec le levain naturel déshydraté !

Conservation du levain : gain de place et de temps avec le levain naturel déshydraté !

Conserver son levain au frigo nest pas de tout repos : il faut nourrir son levain régulierement, verifier son etat, cela coute en farine et en temps. Comment faire quand on part en voyage plus de 15 jours ?

Une des solutions que je vous recommande : déshydratez votre levain.

Attention, je ne vous parle pas de faire du pain avec le levain déshydraté vendu en commerce, (levain fermentescible) qui est en fait un mélange de levain et de levure, pret à utiliser, en poudre, certes, mais avec de la levure, des petits conservateurs et exhausteur de gout, etc, etc..

J’ai pris le temps ces derniers mois de tester différentes températures de séchage du levain. Toutes ne se valent pas. Au delà de 50 degré, le levain meurt. En dessous de 30 dégré, il ne seche pas assez vite..

 

Et puis, il faut sécher votre levain au bon moment : au primo démarrage de sa levée, quand il commence juste à buller ! Sinon, lors de la reprise, il ne sera pas assez fort une fois ré-hydraté.

 

Poudre ou paillettes ?
La poudre est plus facile à réhydrater, les paillettes mettront plus de temps pour se mélanger à l’eau, je vous conseille donc, une fois le séchage effectué, de moudre vos paillettes de façon à obtenir une poudre prête à utiliser, facile à réhydrater.
Quel délai avant utilisation ?
Une fois séché, votre levain se conserve indéfiniment dans un bocal propre (stérilisé) et fermé, à labri de la lumière et de humidité.
Comment le réhydrater ?
Le jour où vous le réutilisez, procédez de la sorte:
– verser votre quantité de levain en poudre selon vos besoins (200 g de levain correspond à peu près à 250 ml de levain semi liquide).
– verser une petite quantité de farine. Lors du redémarrage, je vous conseille d’y aller en douceur : le but est de faire « revivre votre levain », pas de le remettre au travail de-suite. Il faut donc le réveiller en douceur, en mettant par exemple un verre de farine pour commencer.
– verser votre eau : je préconise de verser la même quantité en eau que de farine, mais par sécurité, versez votre eau doucement petit à petit. Diluez jusqu’à obtenir un mélange homogène, semi liquide.
– Patientez 24 heures
– Le lendemain, nourrissez à nouveau votre levain : un verre de farine, un verre d’eau. Mélangez.
Patientez encore quelques heures, les bulles ne devraient plus tarder.. Normalement, le soir, votre levain est prêt !
Si vous voulez faire votre pain le lendemain matin, conservez votre levain en bas du frigo, il sera en pleine forme le lendemain matin.
Bons pains à tous !
No Comments

Postez un commentaire